Avril 2021


 

7 au 24 avril 2021

En raison de la situation  actuelle il n’y aura pas de vernissage 
mais les artistes seront à la galerie le 10 avril de 14h à 17h
Galerie 1

Carole Morin

Danielle Cadieux

Carole Arbic

Patrycja Walton

Lucie Leduc

Carole Morin

Carole Morin vous présente « BLEU ». BLEU comme rêve… BLEU comme eau, source de vie ! Une série d’œuvres sur toile amorcée en 2019, où la couleur est érigée en symbole. Son approche artistique repose sur l’improvisation picturale, laquelle prend sa source dans « le spirituel », tel que formulé par Kandinsky : « Les improvisations sont des traductions picturales d’événements profondément spirituels» (1).

Depuis 2005, Carole Morin a exposé régulièrement, entre autres, à la Galerie d’art Michel-Ange et la Galerie d’art Richelieu, à Montréal; aussi, à la Galerie d’art L’Harmattan, à Baie-Saint-Paul et à la Galerie Galera, à Berthierville; enfin, à la Frame of Mind Gallery, à Toronto et au MésDvi bar de vins y galleria, à Barcelone. Actuellement, elle est représentée par la Denison Gallery, à Toronto.

(1)http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-kandinsky/ENS-kandinsky.html

Danielle Cadieux

Depuis douze ans, je dirige ma recherche dans un domaine très précis : le monotype. En monotype, la rapidité du travail de la couleur favorise la spontanéité expressive et l’improvisation. Je déplace les fragments de papier fin sur le support en plexiglass, d’une impression à l’autre. Encrage, papier : avec des moyens simples en apparence, j’obtiens des colorations hybrides et des variations d’éclairage interne qui surgissent du processus rapide, spontané.

Arborescente, la ligne peut évoquer des corps minéraux, des nervures sur des feuillages, des images de filiation biologique, visions du corps humain… un monde polysémique. Les formes suggèrent également des cristaux, des formes géologiques et végétales. La rencontre entre la ligne et l’énergie de la couleur dévoile des possibilités insoupçonnées d’être.

Artiste chevronnée de l’estampe avec une centaine d’expositions individuelles et collectives à son actif, Danielle Cadieux expose depuis 1989. Diplomée en Arts graphiques, elle a suivi de multiples cours et stages en différentes techniques de gravure dont la lithographie, eaux-fortes et la collagraphie. L’artiste est associée à l’atelier Zocalo de Longueuil depuis 1996. En 1999, elle a participé a des ateliers de perfectionnement à l’atelier de gravure Croix-Baragnon de Toulouse. Depuis 2014, Danielle Cadieux présente ses productions inédites de monotypes à la Galerie Luz. En 2015, l’artiste participait à la Dix-septième biennale internationale de gravure de Sarcelles, en France. Elle fait aussi partie du RAAV et du Centre d’artistes autogérés de Longueuil, Zocalo.

Carole arbic

Ma fascination pour les incessants mouvements qui façonnent le paysage est l’un des moteurs principaux de ma pratique artistique. C’est à même ces constantes fluctuations que se forge mon imaginaire pictural et graphique. Abstraite et hybride, ma technique déborde du strict champ d’action de la peinture. Provenant de mes dessins, des jeux de lignes au feutre noir ont peu à peu investi mon champ pictural.

Carole Arbic vit et travaille à Montréal. Elle a étudié les arts au Cegep Saint-Laurent et à l’UQAM. Elle poursuit des études de 2e cycle à l’université Laval de Québec dans le cadre de l’École internationale d’été de Percé en Gaspésie. (2002-2007).
Elle a réalisé 3 murales à Montréal, et elle a participé à des foires internationales à San Francisco et à Amsterdam.

Elle est une artiste professionnelle membre de la galerie Go Art et elle est représentée par la galerie Artêria à Bromont depuis 2019.

Patrycja Walton

Collection Cendrillon : Knit-to-fit

Ces œuvres jouent avec le lien entre l’art et la mode. Nées de peintures abandonnées, elles ont ‘sortie du tableau’ dans la liberté féminine. Influencée par 23 ans de travail dans un atelier installé dans une ancienne manufacture textile haut-couture, j’explore la relation historique de longue date entre le croissement mode-art. Pris entre les deux mondes, mes pièces sont séduisantes, mais non cousues et improbable à porter.

Patrycja Walton est une artiste Montréalaise, avec les diplômes en Métiers d’art et Design (1976), et en Textile Design et Visuel Arts au Alberta Collège of Art + Design (Calgary 1979).

Elle a reçu le Prix d’excellence du Prince Albert Winter Festival(1983); une tournée provinciale de ses œuvres (Saskatchewan 1984) : et une bourse Recherche et Création du Conseil des arts de Saskatchewan (1988). Walton a étudié à L’Institute Simone de Beauvoir et Centre des Arts Visuels à Montréal. En 2017, Walton a reçu une bourse de Recherche et de création du Conseil des Arts du Canada, suivi par une bourse de CALQ en 2020. Walton a été représenté à la Galerie Deux Poisson, à la Galerie Nuedge et à David Astrof Fine Arts à Montréal Ses œuvres ont été exposées à l’échelle provinciale et nationale.

Lucie Leduc

Lucie Leduc, artiste autodidacte, a commencé par réaliser des portraits à l’huile, ce qui l’a amenée à explorer des formes de représentation plus abstraites. Son style de peinture actuel se décrit plutôt comme un hybride entre l’abstraction et la représentation. Sa plus récente série de toiles plonge le spectateur au cœur d’un univers en images. Caractérisée par des couleurs vibrantes et des éléments de la flore et de la faune, son œuvre traduit une atmosphere onirique et une intensité émotionnelle.

« Peindre ces paysages et ces êtres inventés relève autant du deuil climatique que du désir de s’évader dans un monde du futur, où les humains ne font qu’un avec la nature, bien que ce soit de toute évidence utopique. Quoi qu’il en soit, j’aime penser que mes tableaux stimulent l’imagination et procurent un sentiment de paix et de bien-être. »

Lucie vit et travaille à Montréal. Elle est formée en arts graphiques et a étudié à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario (ÉADO).

Elle a participé à plusieurs expositions, dont le Symposiumde Frelighsburg en 2012, L’espace contemporain de Québec en 2013, la Galerie 500 à Boucherville en 2013, la Galerie Vincent d’Indy en 2014 et l’Écomusée du fier monde en 2019.