March – April 2015 Mars – avril 2015


 

March 11 to April 4, 2015
Opening: Saturday March 14, from 2 to 5pm
(Clic on images to enlarge)
Gallery 1

Léopold L. Foulem

 

Flashbacks

These recent works could be regarded as flashbacks both descriptively and conceptually. Among other things, these are issues that Léopold L. Foulem has directly addressed in previous solo exhibitions, including two recent ones, Reframed in 2010 and Bibelots? in 2012. However, one is still encountering a novel reuse of series of authentic and bold formal appropriations.

The origin of these frankly ceramic new pastiches included in this solo is the inexhaustible corpus both corporeal and pictorial of historical ceramics. Even if they have nevertheless the appearance of the originals; they are actually objects transformed into subjects. As they lost their own identity, they have acquired a different one and thereby have radically metamorphosed their genesis.

Here, the mock ceramic containers have now morphed into unmistakable images of themselves. However, they are not pots about other pots, because they have lost their essential functional character and thus their original status. They therefore mutated into other things, that is, squarely images in the artistic sense. It is in this ingenious transmutation that reside Foulem’s unique conceptual approach and the amazing distinctiveness of the works.

The diversion of the bibelots, unlike that of the containers, lies mainly in the decidedly « politically incorrect » nature of narrative content. Through use of paedophilia as narrative, shamelessly casting men in cassocks, the artist pushes the traditional boundaries of the figurine’s shallowness / superficiality as a decorative genre and questions its usual categorization.

Flashbacks is Léopold L. Foulem’s fifty-third solo exhibition.

Léopold L. Foulem is a ceramicist of international renown. He works and lives in Montréal, Québec, Canada. Fifty-three solo and over two hundred and thirty group exhibitions are listed on his résumé. His ceramics were shown in forty museums on four continents. His objects are in twenty-seven public collections on three continents. In 2001, he received the prestigious 25th annual Saidye Bronfman Award for Excellence in Craft. Two years earlier, another important recognition was given to his oeuvre, the Jean A. Chalmers National Award for Excellence in Crafts. He was decorated with the “Prix Éloizes” as the Artist of the Year in Visual Arts in Acadia in 2003. The Musée national des beaux-arts du Québec in Quebec City in 2013-2014 showed Singularities, a retrospective exhibition of his works.

Gallery 2 and 3

Marina Malvada

 

Space Scapes

These paintings represent an exploration of the laws of physics through the painting medium. The imagery takes the viewer on a deep space journey to new planetary systems in distant galaxies. A sense of tranquil dynamism is evoked as if one is slowly approaching strange and wondrous worlds. The textures and patterns have evolved out of pleasing physio-chemical interactions between pigment, moisture, pressure and gravity. In reality, the paintings are themselves created in ways which echo the birth of planets, while simultaneously retaining a connection to the Action Painters of post war 20th century.

The artist was born in Toronto, Ontario. She received her BFA from OCADU with a major in drawing and painting and a minor in sculpture / installation. Her work has been exhibited across Canada and the United States, as well as in London, Paris, Milan, Tokyo, and Sydney, Australia. She is also internationally known for her anatomically correct Chocolate Skulls.
.

 


Du 11 mars au 4 avril 2015
Vernissage: le samedi le 14 mars, 14h- 17h
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
Galerie 1

Léopold L. Foulem

Flashbacks

Ces œuvres récentes pourraient être qualifiées de flashbacks tant sur le plan descriptif que conceptuel. Entre autres, il s’agit de problématiques plastiques que Léopold L. Foulem a déjà abordées directement dans des expositions individuelles antérieures, dont deux récentes, Réencadrements en 2010 et Bibelots ? en 2012. Cependant, nous sommes néanmoins en présence de frais réemplois de séries d’appropriations formelles authentiques et audacieuses.

L’origine des nouveaux pastiches vertement céramiques inclus dans le présent solo est l’inépuisable corpus tant matériel que pictural de céramiques historiques, même si ceux-ci ont néanmoins l’apparence des originaux; ils sont actuellement des objets devenus sujets. En perdant leur identité propre, ils en ont acquis une différente et par le fait même en ont transmuté leur genèse.

Ici, les simulacres de récipients céramiques sont désormais transformés en indubitables images d’eux-mêmes. Cependant, ce ne sont aucunement des pots au sujet d’autres pots, parce qu’ils ont perdu de facto leur condition utilitaire inhérente et ainsi leur statut originel. Ils ont par conséquent muté en d’autres choses, carrément des images au sens artistique du terme. C’est dans cette transmutation que réside l’unicité de la démarche conceptuelle et l’étonnante singularité des œuvres de Foulem.

Le détournement de ces bibelots, contrairement aux récipients, réside principalement dans l’aspect décidément « politiquement incorrect » de leur nouveau contenu narratif. En abordant la pédophilie comme trame narrative, qui plus est en mettant en scène des hommes en soutane, l’artiste repousse les limites traditionnelles de la frivolité de la figurine comme genre décoratif et remet en question sa catégorisation habituelle.

Flashbacks est la cinquante-troisième exposition individuelle de Léopold L. Foulem.

Léopold L. Foulem est reconnu pour ses talents dʼéducateur, dʼauteur, de conférencier et avant tout comme artiste remarquable. Il a obtenu le Prix national Jean A. Chalmers de métiers dʼart en 1999, et a été récipiendaire du Prix Saidye Bronfman dʼexcellence en métiers dʼart en 2001. En 2003, il a reçu Prix Éloizes – Artiste de lʼannée en arts visuels en Acadie. Il partage désormais son temps entre Montréal et son atelier dans sa ville natale de Caraquet dans la Péninsule acadienne. Il compte 53 expositions solos à son actif et de très nombreuses expositions collectives tant au Canada qu’à travers le monde. Le Musée national des beaux-arts du Québec a inauguré en 2013 sa première exposition rétrospective nommée Singularités.

Galerie 2

Marina Malvada

Astro-paysages

Ces toiles proposent une exploration peinte des lois de la physique. Elles transportent le spectateur dans l’espace sidéral et lui font découvrir de nouveaux systèmes planétaires dans de distantes galaxies. Les images dégagent un dynamisme tranquille, comme si l’on approchait lentement de ces mondes aussi étranges que merveilleux. Leurs textures et motifs sont le résultat d’une heureuse interaction physico-chimique entre pigments, humidité, pression et gravité. Les toiles ont en fait été créées de façons qui font écho à la naissance d’une planète tout en maintenant un rapport avec les « Action Painters » de l’après-guerre du vingtième siècle.

L’artiste, qui est née à Toronto (Ontario), est une diplômée de l’OCADU (BFA) où elle a étudié le dessin, la peinture et la sculpture-installation. Ses oeuvres ont été exposées un peu partout au Canada et aux États-Unis, de même qu’à Londres, Paris, Milan, Tokyo et Sydney. Elle est aussi connue dans plusieurs pays pour ses crânes en chocolat d’une grande fidélité anatomique.