Septembre 2020


 

9 au 26 septembre 2020

Vernissage: le samedi 12 septembre, 14h-17

Galerie 1

Felix Cano

 

D’une façon similaire à l’écriture, qui nomme les choses, Felix Cano utilise la peinture afin de pointer des éléments d’un univers émotif propre qui découle de son environnement physique, culturel et émotionnel. L’acte de peindre est pour Cano la continuelle élaboration d’un vocabulaire qui essaie de véhiculer et d’organiser l’éventail des sentiments généraux face à cet environnement.

Son travail, plutôt abstrait, n’exclut pas une figuration vague et subtile ainsi que les signes et l’écriture dépourvus de sens. Cette approche lui permet d’abolir le sujet et la narrative des tableaux sans ignorer pourtant le monde qui nous entoure par son évocation à travers, notamment, un milieu naturel indéterminé. C’est au moyen de l’improvisation, l’accident et le hasard qu’il dialogue avec la peinture, entre la matérialité de l’abstraction et l’insaisissabilité de sentiments généraux de son quotidien.

Dans ce cadre, il explore des variations et des répétitions d’une image par opposition à son originalité et son unicité. Le développement du métier de peintre est dans sa démarche aussi importante que la création de l’image donc il s’intéresse aussi aux défis techniques de la peinture, et plus précisément aux défis propres à l’utilisation de différents médiums.

Cano ne souhaite rien inventer, dans le sens avant-gardiste du terme, mais trouver un instrument adéquat pour promouvoir l’évocation linguistique et la stimulation esthétique à travers une expérience ludique chez le spectateur, similaire à celle expérimenté par lui-même pendant son élaboration.

Dans son travail, l’art primitif, l’art brut, l’expressionisme, l’abstraction ainsi que l’illustration et le dessin (y compris la calligraphie) constituent depuis toujours quelques-unes de ses influences directes ou indirectes.

Né à la ville de Mexico, Félix Cano a étudié en arts visuels à l’académie de San Carlos (UNAM, Mexique) et réalisé des études en histoire de l’art à l’Université de Québec à Montréal. Au début de ses études en arts visuels, il travaille en même temps avec une compagnie de théâtre en tant que membre du staff de production ainsi que dans un studio de design industriel. Par la suite, il acquiert de l’expérience comme professeur de dessin dans des écoles de design graphique. Il a aussi donné des cours d’arts plastiques pour enfants et femmes en prison dans le cadre des investigations au sujet de l’exclusion sociale.

Felix Cano a exposé dans plusieurs expositions collectives et individuels au Mexique et au Canada. Exposition solo : Musée Marius Barbeau, St-Joseph de Beauce, QC, Le Lac, 2019; Maison de la culture de Lachute, QC, Vert, blanc et rouge, 2018; Galerie Vincent D’Indy, Boucherville, QC, Arriver toujours, 2013; Maison de la Culture de Pointe-aux-Trembles, QC, Tryptique, 2004; Institut de la culture de la Basse Californie, Mexicali, Mexico, Œuvre récente, 2001. Expositions collectives : Artothèque de Montréal, QC, Quoi de neuf, 2020; Centre culturel Stewart Hall, Pointe Claire, QC, Collective, 2020; Maison de la culture de Rosemont-La-Petite-Patrie, Montréal, QC, LHéritage, 2014; The arts Project Gallery, London, ON, Colores de Latinoamérica, 2010; Galerie ICBC, Mexicali, Mexico, XIIIe Bienal Plastica de Baja California, 2001.

 

Galerie 2

Amer Rust

Lauren Bibeau

Felix Cano

Jerome Prieur

 

Amer Rust

Amer est né à Montréal, Québec, où il demeure et travaille. Il est diplômé en arts graphiques au Cégep Ahuntsic et a complété un baccalauréat en commerce à l’Université McGill. Il a oeuvré dans le domaine de l’imprimerie et de la transformation des métaux durant plus de 20 ans.

Expositions solo : Galerie Luz, Montréal, Canada 2020, 2019 and 2018. Exposition collective : Galerie Luz, Montréal, Canada (2019), Galerie Artêria, Bromont, Canada, novembre (2018) à May (2019). Foires d’art : Art Market San Francisco, USA (2019), Affordable Art Fair New York, USA (2019), Sofa Chicago, USA (2018).

Amer présente des peintures oxydées sur acier. Le médium corrosif qu’il utilise détériore tranquillement la matière pour créer les œuvres. Cela nous rappelle les processus d’évolution et de transformation dû au passage du temps inhérent à toutes choses.

Lauren Bibeau

Lauren Bibeau est une artiste d’art abstrait qui vit et travaille à Montréal. Active depuis une décennie, elle a exposé au Canada et en Europe. Bibeau a participé à plusieurs expositions au sein des institutions privées et publiques. Son art a été gracieusement offert à des organismes sans but lucratif et continue d’être demandé au Canada et à l’étranger. Bibeau a été finaliste au Prix du Musée des beaux-arts de Montréal 2005. Elle détient un diplôme en Beaux Arts du Collège Dawson, elle a participé au programme de Beaux Arts à l’Université Concordia.

Exposition solo: Galerie Luz, Montréal, Canada (2016), L’Espace Contemporain, Montréal (2015) Exposition de groupe: Galerie Luz, Montréal (2019, 2017,2016), L’Espace Contemporain, Montréal(mai 2015, mars 2015), Journées de la culture, Montréal (2011), Studio 426, Montréal(2008), Museo Civico d’Arte, Casacalenda, Italy (2005)

 Felix Cano

Né à la ville de Mexico, Félix Cano a étudié en arts visuels à l’académie de San Carlos (UNAM, Mexique) et réalisé des études en histoire de l’art à l’Université de Québec à Montréal. Au début de ses études en arts visuels, il travaille en même temps avec une compagnie de théâtre en tant que membre du staff de production ainsi que dans un studio de design industriel. Par la suite, il acquiert de l’expérience comme professeur de dessin dans des écoles de design graphique. Il a aussi donné des cours d’arts plastiques pour enfants et femmes en prison dans le cadre des investigations au sujet de l’exclusion sociale.  

Felix Cano a exposé dans plusieurs expositions collectives et individuels au Mexique et au Canada. Exposition solo : Musée Marius Barbeau, St-Joseph de Beauce, QC, Le Lac, 2019; Maison de la culture de Lachute, QC, Vert, blanc et rouge, 2018; Galerie Vincent D’Indy, Boucherville, QC, Arriver toujours, 2013; Maison de la Culture de Pointe-aux-Trembles, QC, Tryptique, 2004; Institut de la culture de la Basse Californie, Mexicali, Mexico, Œuvre récente, 2001. Expositions collectives : Artothèque de Montréal, QC, Quoi de neuf, 2020; Centre culturel Stewart Hall, Pointe Claire, QC, Collective, 2020; Maison de la culture de Rosemont-La-Petite-Patrie, Montréal, QC, LHéritage, 2014; The arts Project Gallery, London, ON, Colores de Latinoamérica, 2010; Galerie ICBC, Mexicali, Mexico, XIIIe Bienal Plastica de Baja California, 2001.    

Jerome Prieur

Né en 1969, Prieur commença à créer très jeune. Au fil des années, Il développa un style qui lui est propre : Gravure sur métaux et plastiques, acrylique sur toile ou bois agrémenté de dessins détaillés en encre.

Prieur collabore également avec l’artiste Marie-Josée Roy depuis 2010 (gravure). De surcroît, il conçoit des luminaires sculpturaux et continu à créer des œuvres innovatrices. C’est ainsi qu’il explore et développe sa vision artistique. 

Cet artiste est autodidacte, vit et travaille entre Montréal et Trois-Rivières (Québec, Canada). A son actif, plusieurs expositions solos et collectives. Parmi celles-ci : Cella gallery (2008-2009-2010), La Luz de Jesus (2007-2008) à Los Angeles et la galerie Yves Laroche Montréal (2007). En duo avec Marie-Josée Roy : Galerie Le Royer Montréal (2010-11-12-14-17 et 2019), Thompson Landry Toronto (2012-16 et 2019) ainsi que les foires d’art aux États-Unis (Red dot Miami 2010, Art fair Chicago et Basel Miami en 2011). Ses œuvres font parties de collections privées et publiques au Canada, aux États-Unis, en Europe et jusqu’en Australie.