Whitney Montgomery


 

Whitney Montgomery

 

Currently studying Fine Arts at Concordia University, Whitney Montgomery is most interested in creating large-scale satirical propaganda, taking inspiration from old magazines and archived advertisements. Whitney reflects on current social and political happenings through the lenses of past decades, highlighting both the novel and archaic absurdities within contemporary ideologies. In many pieces, Whitney embraces an ironic tone to undermine what he sees as toxic beliefs, which he emphasizes by appropriating their logic and pushing it to the extreme.

Whitney is also interested in using cinema as a reference within his practice, playing with images that resemble film posters and title sequences as a template to explore narrative and metaphor. He embraces the absurdity of painting a film still, and he creates a unique aesthetic by juxtaposing nostalgic advertising iconography with the beauty of cinematic imagery. Whitney’s paintings offer a new aesthetic to ponder the influence of American ideology in the contemporary.

Whitney Montgomery is currently in his last undergraduate semester at Concordia University, obtaining a BFA in Painting and Drawing. Whitney has shown work publicly since 2014 within numerous exhibitions including the Juried Art Salon, (Kingston Arts Council 2015), several solo and group exhibitions at Heather Haynes Gallery (Kingston Ontario 2014-2019), and most recently showing at the annual Toronto Outdoor Art Fair (2020). Since January 2021, Whitney has been the artist in residence at Gallery Luz where he has been producing work for the current exhibition.

 

 

Étudiant présentement en beaux-arts à l’université Concordia, Whitney Montgomery est principalement intéressé par la création de propagande satirique à grande échelle, en s’inspirant de vieux magazines et de publicités archivées. Whitney examine l’actualité sociale et politique à travers l’optique des décennies passées, mettant en valeur l’absurdité de certaines de nos idéologies contemporaines. Dans de nombreuses pièces, Whitney adopte un ton ironique afin d’éroder les croyances qu’il considère toxiques, en s’appropriant leur logique et en la poussant à l’extrême.

Whitney s’intéresse aussi à l’utilisation du cinéma en tant que référence pour ses œuvres. Il explore la narration et la métaphore en jouant avec des images ressemblant des affiches de films et des séquences d’ouverture. Il épouse l’absurdité de peindre une image fixe d’un film, et il créé une esthétique unique en juxtaposant l’iconographie nostalgique de la publicité avec la beauté de l’imagerie du cinéma. Ses tableaux offrent une nouvelle esthétique à travers laquelle nous pouvons contempler l’influence de l’idéologie américaine sur le contemporain.

Whitney Montgomery complète actuellement son dernier semestre à l’université Concordia, travaillant pour l’obtention de son BFA en Peinture et Dessin. Depuis 2014, Whitney a exposé ses œuvres publiquement dans de nombreuses expositions, incluant le Juried Art Salon (Conseil des Arts de Kingston 2015), ainsi que plusieurs expositions individuelles et de groupe à la galerie Heather Hanes (Kingston, Ontario 2014-2019). Récemment, il a exposé lors de la foire d’art extérieur de Toronto (2020). Depuis janvier 2021, Whitney est l’artiste en résidence à la galerie Luz, où il a produit les œuvres pour l’exposition courante.